HISTOIRE DE L'AVANT-GARDE

CINÉMATOGRAPHIQUE MODERNE I

 

1)   Ce qu'on a appelé la première « avant-garde » cinématographique moderne (bien que toutes les créations du cinéma aient représenté à chaque fois une avant- garde, à n'importe quelle époque) est apparue essentiellement en deux pays : l'Allemagne et la France. En Allemagne, les cinéastes abstraits s'appelaient Walter Ruttmann, Hans Richter, Oscar Fischinger, etc. En France, plusieurs tendances coexistaient : les "impressionnistes" Dulac, L'Herbier, Epstein; le "cubiste" Fernand Léger; les dadaïstes Man Ray et Picabia; les surréalistes, Buñuel, Dali et Jean Cocteau, dont s'est inspiré tout le mouvement dit "expérimental" américain d'après-guerre. L'Italie aussi a possédé les futuristes, mais surtout par des textes sur l'écran. Cet ensemble s'est constitué avant la seconde guerre mondiale.

2)   L'Avant-Garde moderne nouvelle naît en France en 1951 avec le film d'Isidore Isou, Traité de Bave et d'Eternité, et la "séance de syncinema" de Maurice Lemaître, sous le titre de Le Film est déjà commencé?, aussi en 1951, suivie, en 1962-63, de celle de Un Soir au cinéma suivi de Pour faire un film, toujours de Maurice Lemaître. Ces oeuvres, unanimement admirées aujourd'hui, ont inspiré tout le cinéma postérieur, de la Nouvelle Vague à Resnais, Marker, Duras, etc., et les cinéastes "underground" américains.

Texte explicatif (...)

 "Les grandes étapes de la plastique lettriste : Lemaître" - Fondation Bismuth Lemaître 2009 Paris

Extrait :